Homeopathe Montreal

Vaccins et aluminium, convergences sur la toxicité de l’aluminium

Voici des informations prépondérantes pour la santé, elles concernent le lien entre aluminium et maladies de dégénérescences consécutives à des vaccinations contenants des composés d’aluminium.

Il y a 3 toxiques possibles dans les vaccins, l’aluminium (Les composés d’aluminium), le mercure (le thimérosal), le formol (formaldéhyde). Aujourd’hui nous examinons ce qui se révèle pour l’aluminium.

Vous allez trouver une information accessible, compréhensible et détaillée, citant les sources. La synthèse est en début d’article, vous serez passionné de voir les articles détaillés  dans cette page. Bonne lecture !

Voici un compte rendu issu de  sources de la médecine conventionnelle, établissant le lien entre La myofasciite à macrophages (MFM, en anglais MMF), maladie dégénérative entrainant entre autre des pertes cognitives  et l’adjuvant de l’aluminium présent dans une multitude de vaccins (Vulgaris Médical, Site de Santé en bas de document).

Nous apprenons également ceci :

  • L’aluminium est encore présent sur le site de l’injection plusieurs années plus tard (voir frontiers in neurology)
  • Cet adjuvant est présent dans les cures de désensibilisation des allergies (voir frontiers in neurology)
  • Ce sont les aluminosilicates que l’on retrouve dans des amas neurofibrillaires et les noyaux de plaques séniles chez des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer.  “Je suis également repéré et suspecté dans la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson, ainsi qu’au niveau neuro-développement avec l’autisme. Vous avez encore beaucoup de recherches à faire quant à mes rôles délétères “( c’est l’aluminium à qui le prof Henri  Joyeux donne la parole ! ).Lettre prof Henri Joyeux en bas de page, Moi l’aluminium, je n’ai rien à faire dans un vaccin!

Alors que faire ?

Je vous recommande de peser le pour et le contre dans ces questions de vaccinations car il s’agit de votre corps et de votre vie, votre décision doit être individuelle, intérieure, elle est  essentielle et vous engage pour longtemps et en profondeur dans votre organisme. Cela relève de votre responsabilité !

Mon professeur d’homéopathie avait une ligne de conduite pour les vaccinations : « Le minimum indispensable et non le maximum possible ! »

Je ne prends jamais position individuellement pour les choix de vaccination, parce qu’il n’existe pas de solution totalement tranchée, parce que le risque zéro n’existe pas, ni à avoir la maladie, ni à la vaccination (en voilà d’ailleurs une preuve de plus avec la myofasccite à macrophage. Et… car je sais trop dans quel monde nous vivons ! ).

 

Source 1 : Wikipedia – Myofasciite à macrophages – le 5 février 2016

La myofasciite à macrophages (MFM, en anglais MMF) est une maladie rare identifiée en 1993 par Michelle Coquet, neuropathologiste à Bordeaux1, caractérisée par de microscopiques lésions présentes dans des biopsies de muscle qui montrent une infiltration des macrophages dans le tissu musculaire.
Les causes spécifiques de la MFM sont inconnues, mais la maladie est le plus souvent associée à la persistance pathologique de sels d’aluminium (hydroxyde d’aluminiumphosphate d’aluminiumsulfate d’aluminium2) utilisés dans certains vaccins3.
Les symptômes cliniques comprennent des douleurs musculaires et articulaires, une importante faiblesse musculaire, une fatigue chronique, une fièvre modérée, des perturbations digestives chroniques, des neurotransmissions défectueuses (yeux, toucher, oreilles, etc.) et des troubles neuro-cognitifs. La maladie est dégénérative.

 

Source 2

Extrait de la publication de neurologie référencée ci-dessous : Frontiers in neurology

REVIEW ARTICLE           pubished: 28 November 2014 doi: 10.3389/fneur.2014.00230

Clinical features in patients with long-lasting macrophagic myofasciitis

Muriel Rigolet 1, Jessie Aouizerate1,2, Maryline Couette3, Nilusha Ragunathan-Thangarajah1,2,

Mehdi Aoun-Sebaiti 3, Romain Kroum Gherardi 1,2,4, Josette Cadusseau 2,4  and François Jérôme Authier 1,2,4*

1 Faculty of Medicine, INSERM U955-Team 10, Créteil, France

2 Reference Center for Neuromuscular Diseases Garches-Necker-Mondor-Hendaye, Créteil, France

3  Neurology Department, Henri Mondor University Hospital, Créteil, France

4 Paris Est-Créteil University, Créteil, France

MEANING OF HISTOLOGICAL MMF LESIONS ALUMINUM HYDROXIDE IS THE CAUSAL FACTOR OF MMF LESIONS At The beginning, the origin of MMF was unknown but an environmental cause, infectious, or toxic, seemed likely (1). Works conducted between 1998 and 2001 in Créteil and Bordeaux identified aluminum hydroxide-adsorbed vaccines as the causal factor lesions MMF (2). The electron microscopy scanning of biopsy samples from 40 consecutive patients showed the constant presence of spiculated inclusions within macrophages corresponding to aluminum hydroxide crystals. Aluminum hydroxide is a component used as immunostimulant adjuvant of many vaccines. MMF lesions were found only in the deltoid muscles (in adults) and quadriceps (in children), two conventional vaccinal sites, supporting the hypothesis of a local accumulation of vaccine-derived aluminum. The evaluation of the first 50 MMF patients established that all received at least one i.m. (i.m.) injection of an aluminic vaccine [hepatitis B virus (HBV): 84%; tetanus toxin (TT): 58%; hepatitis A virus (HAV): 19%] before the biopsy (time3–96 months, median 36months). Finally, in experimental conditions, the i.m. injection of aluminum hydroxide-adsorbed vaccine in rat induces typical MMF lesions at 21 and 28 days post- injection. Together, these results established that his to pathological MMF lesions resulted from i.m.injection of aluminum hydroxide- adjuvanted vaccines (vaccines anti-tetanus, anti-hepatitis A, and anti-hepatitis B) and demonstrated the unexpected persistence over several years of this immune stimulant at site of previous injection (2,9). Other i.m. injected products containing aluminum hydroxide may cause MMF, such as allergen preparations used for desensitization (personal observation).

Source 3.
Vulgaris Médical, Site de Santé
 : Le 5 février 2016FLE 5 FLe 5 février 2016ÉVRIER 2016

Accueil Encyclopédie médicale Myofasciite à macrophages
Les vaccins contenant de l’hydroxyde d’aluminium sont :
AVAXIM vaccin inactivé contre l’hépatite A suspension injectable (IM)
D.T.COQ suspension injectable
DIFTAVAX ADULTE vaccin diphtérique et tétanique absorbé suspension injectable [rés. usage hosp.]
ENGERIX B 10 ENF-NOUR vaccin contre l’hépatite B suspension injectable IM
ENGERIX B 20 ADULTES vaccin contre l’hépatite B suspension injectable IM
GENHEVAC B PASTEUR suspension injectable IM
HAVRIX ADULTES 1440 U/1 ml suspension injectable IM
HAVRIX ENF-NOUR 720 U/0.5 ml suspension injectable IM
HB VAX DNA susp inj IM 10 µg/ml en seringue préremplie : 1 ml
HB VAX DNA susp inj IM 40 µg/ml : fl 1 ml [rés usage hosp]
HB VAX DNA susp inj IM Enf/Nour/NN 5 µg/0,5 ml en ser : 0,5 ml
INFANRIX Polio ENF suspension injectable (IM) en seringue pré-remplie
INFANRIX Polio Hib NOUR poudre et suspension pour suspension injectable (IM)
PENTACOQ poudre et suspension pour suspension injectable IM
PENTAVAC pdre et susp pr susp injectable en ser pré-remplie
PENTHIBest poudre et suspension pour suspension injectable IM [rés. usage hosp.]
REVAXIS suspension injectable
TETRACOQ suspension injectable IM
TETRAVAC ACELLULAIRE suspension injectable en seringue préremplie
TICOVAC 2.7 microg susp inj en seringue préremplie vaccin de l’encéphalite à tiques, adsorbé
TWINRIX ADULTE 720/20 suspension injectable en seringue pré-remplie
TWINRIX ENFANT 360/10 suspension injectable en seringue pré-remplie
VACCIN DTCP PASTEUR suspension injectable IM
VACCIN TETANIQUE PASTEUR suspension injectable
VAXICOQ suspension injectable, vaccin coquelucheux adsorbé sur hydroxyde d’aluminium
D.T.VAX solution injectable
HAVRIX 720 UI/1 ml suspension injectable IM
HAVRIX ENF- NOUR 360 U/0.5 ml susp inj IM
PENTACOQ lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée
PENT-HIBest lyoph et susp pr susp inj en ser pré-remplie bicompartimentée
TETAVAX suspension injectable
VACCIN DT PASTEUR sol inj
VACCIN HEVAC B PASTEUR susp inj

 

source 4 : Lettre du professeur Henri Joyeux du 27 novembre 2015    Moi l’aluminium, je n’ai rien à faire dans un vaccin…

Moi, l’aluminium, dans votre cerveau je ne vous fais pas du bien car je n’ai rien à y faire : je suis neurotoxique

Les encéphalopathies

Dès 1921 est publié un cas d’encéphalopathie chez un métallurgiste, devenu dément, qui m’utilisait en fortes quantités.

En 1972 est repérée l’encéphalopathie dont je suis le grand responsable, moi l’aluminium, chez des personnes traitées par le rein artificiel, les dialysés.

Dès 1976, chez des patients atteints de maladie d’Alzheimer, on met en évidence une corrélation anatomique entre les régions du cortex cérébral (substance grise) à forte teneur en aluminium et la présence de dégénérescences neurofibrillaires suggérant que moi, l’aluminium, je suis en cause.

Ainsi, les concentrations en moi, l’aluminium, retrouvées dans la substance grise du cerveau de sujets traités par dialyse sont plus élevées que celles de sujets non dialysés. L’augmentation est souvent fonction de la durée de la dialyse.

En général, le cerveau des patients atteints d’Alzheimer contient 10 à 30 fois plus de moi-même, l’aluminium, que le cerveau des personnes normales. Les niveaux de base normaux dans le cerveau (surtout substance grise) sont d’environ 1 à 3 ?g/g poids sec ou inférieurs à 0,5 ?g/g poids frais.

Ce sont les aluminosilicates que l’on retrouve dans des amas neurofibrillaires et les noyaux de plaques séniles chez des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer. Je suis également repéré et suspecté dans la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson, ainsi qu’au niveau neuro-développement avec l’autisme. Vous avez encore beaucoup de recherches à faire quant à mes rôles délétères !

 

Pierre Marie